consoude_beignetsPendant 2 jours, une journaliste de M6 est venue à Saint Mard pour l’émission 100% Mag.

Le résultat de ce tournage passera à l’automne : je ne connais pas encore la date de ce passage à la télévision… dès que j’en serai informée, ce sera transmis sur ce blog !

Hier, j'ai été filmée dans mon jardin, puis dans les bois pour une récolte de plantes sauvages : consoude, ortie et reine des prés, afin de préparer un repas.

Au menu de ce jour: Beignets de consoude, Tarte à l’ortie et au chèvre (recette ICI, sur mon site Cuisiflor) accompagnée d'une salade de pourpier aux fleurs de mauve, et des Croquants à la reine des pré en guise de dessert. Les boissons de l'apéritif furent du vin de marguerite 2006 et du vin de pissenlit 2008: ces fleurs alcoolisées naturellement (a ne pas abuser...) détendirent vite l'atmosphère face à la caméra filmant tout le repas.

Facilement et vite fait, les beignets de consoude peuvent être dégustés de fin mars à l’automne, tout comme l’ortie sous diverses formes.

consoude_beignet_degustationPratiquement, vous faites une saine promenade dans les bois et en ramenez votre (vos…) repas ! Consoude et ortie peuvent attendre 24h au réfrigérateur d’être cuisinées (même si c’est toujours mieux de savourer le jour de la récolte). La reine des prés, dont la période de récolte est courte, est très souvent utilisée sèche.

Et maintenant, aux fourneaux !

Pour 4 personnes, récoltez 24 jeunes feuilles de consoude (au centre de la touffe, pas en fleurs), ce qui donnera 12 beignets.

Pâte à frire : 125 g de farine, 2 c. à soupe d’huile, une pincée de sel, un verre d’eau, une noisette de levure fraîche (vendue en cubes au rayon frais), un blanc d’œuf, une poignée de feuilles d'agastache. Délayez la levure dans le verre d’eau chaude, mais pas brûlante.

consoude_detail_beignetMélangez farine, sel, huile avec le liquide eau levure. La pâte doit être liquide, nappant tout juste le doigt. Laissez lever au chaud, et hors des courants d’air, pendant une heure. Au moment d’utiliser, ajoutez délicatement le blanc d’œuf battu en neige, et les feuilles d'agastache finement ciselées.

Positionner les feuilles de consoude dos à dos, par deux et appuyez un peu dessus : elles s’accrochent et restent collées.

Trempez ces couples de feuilles dans la pâte puis dans de l’huile bouillante. La cuisson se fait en 2 à 3 min. Servir avec sel et citron : les beignets de consoude évoquant un peu le goût d’un filet de sole.

Ce repas familial, qui sera diffusé sur M6, a pour but de faire découvrir la cuisine avec des plantes sauvages.

Dans cette optique, j’avais convié à cette dégustation, 3 personnes ne connaissant pas ce type de cuisine : Sébastien et Christophe Coriton, respectivement directeur et rédacteur en chef de la radio Hélène FM ainsi qu’une nièce.

Malgré la caméra, qui a bloquée le naturel de mes fils…, le repas s’est déroulé… comme presque tous les repas : enchantés, les 3 invités sont repartis avec des croquants à la reine des prés et un morceau de quiche aux orties pour faire goûter à leurs amis !

Vidéo de Floradiane sur M6 dans 100% mag

Livre "Mes bonnes plantes et mes bonnes herbes" de Pierrette Nardo-Floradiane