Si ce n’est pas déjà fait, il est grand temps de penser à préparer votre vin aux noix : en effet, il est nécessaire d’utiliser des noix vertes, que l’on peut couper facilement avec un couteau ordinaire.

noix_verte_detailLe mien macère depuis le 24 juin, jour de la Saint Jean, ou, lorsque le temps le permet, je récolte diverses plantes (que je fais sécher, dont des feuilles de noyer...) et prépare cet excellent vin médicinal, apéritif tonique, dépuratif et digestif : et oui, c’est maintenant un peu laissé de coté, mais cette boisson, a consommer avec modération, car alcoolisée, faisait partie de ce qui à été pendant de longs siècles appelés vin médicinaux !

Bien que riche des grandes qualités fortifiantes du noyer, ce ne n’est tout de même pas une raison pour en abuser !!!

La recette, telle que je la concocte depuis… et même peut-être un peu plus encore…

noix_vin_cuisineD’abord, un grand contenant en verre ou grès (j’utilise une touque de 10l).

Et puis :

- 5litres de BON vin rouge(soit un peu moins de 7 bouteilles de 75cl). Le bordeaux est parfait pour cette préparation.

- Un litre d’eau de vie : je n’utilise pas les « eaux de vie à fruits », je préfère ajouter les aromes de cognac, armagnac, tequila ou rhum à mes apéritifs maison : si j’ai besoin d’une eau de vie neutre, je choisi la vodka. Pour le vin de noix, cette année c’est armagnac!

- 25 (grosses) à 30 (petites) noix vertes: oui, je mets TOUT cela,  et depuis plusieurs décennies, ce vin est fortement apprécié de la famille comme des bons amis... qui attendent "leur"  bouteille en cadeau !

- Une généreuse poignée de feuilles de noyer,

- 900g de sucre brun brut de canne ou de cassonade (les becs sucrés mettront jusqu'à 1,5kg) en évitant le sucre blanc…

- Une gousse de vanille.

Coupez les noix en 4 à 6 morceaux. Attention à vos jolies petites mains blanches : l’enveloppe verte des noix… teinte en brun les doigts (hé, c’est avec cela que l'on obtient le brou...).

Versez TOUS les ingrédients dans la touque : avouez qu’il n’y a pas besoin d’être diplômé chef de cuisine !

noix_vin_degustationLaissez macérer 40 jours (durée traditionnelle : en fait, je le laisse généralement macérer bien plus : jusqu'à la Toussaint), en agitant de temps en temps.

Filtrez.

Mettre en bouteilles. Simplissime n’est-il pas vrai ?

Patientez encore un peu : le vin est encore meilleur au bout d’un an…

A votre santé avec ici, mon verre préféré: un authentique verre ancien donné par ma mère.

Ci-dessous, deux de mes livres présentant de très nombreuses recettes gourmandes ainsi que des utilisations diverses des plantes.