panisse_coupeGénéralement bien appréciée de tous, y compris de jeunes enfants, la panisse, dite de Nice, car c’est là-bas presque une institution, tant elle fait partie des menus quotidiens. Très rapidement préparée, elle est une excellente source de protéines pour les menus sans viande ni protéines d’origine végétales (poissons, œufs, fromages…)

panisse_poeleIngrédients de base : 250 g de farine de pois chiches (en boutiques bio),
1 litre d'eau
1 c. à soupe d'huile d'olive plus pour la poêle
1 c. à soupe rase de sel de mer gris (enfin pour moi…)
Faites tiédir l'eau dans une casserole, sans la faire bouillir. Ajoutez le sel et l'huile. Versez la farine de pois chiches en pluie, en fouettant sans arrêt avec un fouet pour éviter les grumeaux. : à, ce stade, avant cuisson, un petit coup de mixer/plongeur (celui servant pour la soupe) est souvent très utile…
Sans cesser de remuer, cuire cette pâte (qui va épaissir) sur feu doux pendant environ 15 minutes.  Versez dans un moule  en verre (a cake ou à tarte) préalablement huilé : lissez aussitôt la surface avant qu’elle ne fige. Laissez  au frais 2h minimum : généralement, je fais ma panisse la veille.
Au moment du repas, faites dorer des tranches (ou parts, si vous avez choisi le récipient « moule a tarte »)  panisse dans de l’huile d’olive, dans une poêle ou friteuse (dans ce dernier cas, posez du papier absorbant... ).
Traditionnellement, la panisse se déguste bien chaude, accompagnée de ratatouille niçoise.
panisse_ratatouilleVariantes : au lieu d’eau, utilisez un bouillon de légumes léger ou jus de tomate. En alternance (car à la maison,  la panisse, c’est au moins une fois par semaine…), j’ajoute aussi un mélange d’herbes, ou du cumin qui en facile la digestion (1 c. à café de cumin finement broyé), ou des fruits secs grossièrement broyés (noix de mon jardin), ou des petits morceaux de tomates sèches ou de champignons (voir chez Mammapasta une variante de la panisse).

Vous pouvez aussi diminuer de moitié la dose de farine, en gardant la même quantité de liquide, et, sans laisser reposer (ou juste un petit quart d'heure) faire cuire comme des crêpes.
Froide, et sans être passée à la poêle (donc sans matière grasse...), a servir avec une garniture de légumes (genre sauce épaisse, telle sauce basquaise).

J'utilise aussi la panisse, coupée en dés dans mes salades de crudités accompagnées d'un reste de céréales cuites, ou des céréales germées (le tout bien relevé avec oignon et herbes), devenant ainsi plat principal équilibré.

Et enfin, au lieu de sel, je met une c. à soupe de sucre brut de canne, au lieu d'eau, un litre de "lait" végétal (rix ou épeautre ou avoine), un soupçon de vanille et je sers au dessert (après repas trèèèèès léger, sans source de protéine...)avec un choix de confitures, tartinades maison et miel: là aussi, franc succès auprès des gourmets et gourmands !

La panisse se conserve fort bien quelques jours au réfrigérateur: de cette quantité, pour 4 personnes, je sers les 2 tiers chauds, passés a la poêle, et le tiers restant quelques jours plus tard en salade, ou finement coupé, puis posé au fond d'un plat avec un peu de flocons de céréales, le tout recouvert de légumes variés, ensuite  cuit au four.

Important : Riche en protéines  et en minéraux (fer, calcium, magnésium, zinc), la farine de pois chiche peut être consommée dans le cadre d’un régime sans gluten et constitue un excellent féculent à l’index glycémique bas.

Mes premiers livres : Mes bonnes plantes et mes bonnes herbes Mes tisanes bien-être Les Recettes Amoureuses du Jardin Coquin