Certes, les extraits de plantes, ont une odeur moins agréable que des parfums haute couture (que j’apprécie aussi…) mais ils sont irremplaçables au jardin. Au passage, "extrait" est un joli mot technique, destiné à désigner ce que vos nez, tout comme le mien, s’entêtent à nommer purins!

Ils servent à nourrir et à traiter TOUT le jardin, de la fragile petite fleur aux grands arbres (fruitiers ou pas) en passant par les légumes.

En fait, il existe différents modes de préparations, et si les purins, irremplaçables dans certains cas,  sont un « peu » odorants, ce n’est pas le cas des infusions et décoctions qui ne sentent… que la tisane. Petit tour des possibilités de recettes, qui ne se dégustent pas, avec une photo du potager prise il y a 8 jours.

potager_basilic_perilla_aout07

Les macérations : les plantes sont mises dans de l'eau froide, pour en extraire les principes actifs, de 3 à 15 jours : Les plantes ne doivent pas fermenter.

Les purins : Les végétaux sont couverts d'eau froide, puis " oubliés" de quelques jours à 15 jours… au fond du jardin ! Dans la réalité, ils ne sont pas oubliés puisque il faut les « touiller », si possible, tous les jours. La préparation fermente.

Les infusions : on jette les plantes dans l'eau bouillante, on couvre, stoppe la source de chaleur, puis on laisse infuser.

Les décoctions : les plantes sont mises dans l'eau froide, (jusqu'à 24 h. suivant les végétaux) pour ramollir, puis l’ensemble est porté à ébullition, environ 20 min, avant de laisser infuser.  Ces préparations « maison » en général, ne se conservent pas longtemps, il faut donc les utiliser rapidement. On trouve maintenant des préparations à base de plantes prêtes à l'emploi : juste l'eau à ajouter, mais nettement plus chère qu'une récolte de plante dans la nature,  un bol d'air en prime!

Les plus courantes :

MACÉRATION D'ACHILLÉE achillea millefolium
Laissez macérer 10 grammes de fleurs sèches (ou 100 grammes   de fraîches) dans un litre d'eau douce pendant 24 heures. Filtrez puis mélangez à 4 litres de bouillie bordelaise ou décoction de tanaisie ou prêle... ou autres fongicides "maison" et nature ! Cette macération renforce la résistance des plantes et améliore l'efficacité des fongicides.

PURIN D'ORTIE Urtica dioica
Contre les altises, courtilières, araignées rouges, pucerons et maladies cryptogamiques.
Riche en azote, oligo-éléments, et minéraux : constitue aussi un engrais.
Hacher un kg d'orties pour 10 litres d'eau et laisser macérer de 12 heures à 24 heures pour un effet insecticide et fongicide ou de 10 à 15 jours (jusqu' à ce que le mélange ne produise plus de bulles lorsqu'on le remue) pour servir d'engrais et de simulateur de croissance.
Diluer ensuite : 0,5l de purin pour 5 litres d'eau douce pour les traitements foliaires au pulvérisateur, ou de un à deux litres de la potion, pour un arrosoir de 10 litres d’eau douce, à utiliser en arrosage aux pieds des plantes.

DÉCOCTION DE PRÊLE Equisetum arvense l.
Contre les maladies cryptogamiques (botrytis, cloque, marsonia, moniliose, rouille)
La prêle se récolte du 15 juin au 15juillet. Riche en silice et oligo-éléments, la prêle renforce la résistance des plantes.
Faire tremper 100 grammes de feuilles fraîches (coupées finement) ou 30 grammes sèches dans 5 litres d'eau pendant 24 heures. Faire ensuite bouillir une demi-heure. Stopper la source de chaleur, couvrez et laissez infuser encore 24 heures. Filtrez, utilisez pur sur les plantes, en pulvérisations tous les 15 jours. La prêle agit préventivement et curativement.  

 CAPUCINE tropaelum majus, tropaelum  minus 
Les composés soufrés et antibiotiques sont sans doute responsables de la place occupée par la capucine dans les potagers.

Infusion fongicide : Faites chauffer 5 litres d’eau. Quand elle bout, jetez y un kg de feuilles, couvrez et stoppez la source de chaleur. Laissez infuser un petit quart d’heure, puis filtrez. Utilisez pur sur les arbres fruitiers pour lutter contre les chancres.

PURIN DE CONSOUDE Symphytum
C’est un engrais vert, précieux au potager. Après les avoir laissé faner quelques jours, on peut simplement utiliser ses feuilles en paillage Riche en éléments nutritifs, la consoude est utilisée pour concocter un purin apprécié des plantes (légumes racines et fruits) gourmands en potasse. Ce purin favorise aussi  la croissance et la floraison des plantes. Prévoir un kg de feuilles pour 10 litres d'eau. Touillez tous les jours. Comme pour tous les purins, la préparation est prête quand il n’y a plus de petites bulles remontant à la surface quand vous brassez. Pour utilisation, diluer dans les mêmes proportions que le purin d'ortie.

La consoude mise en tas produit en quelques jours un compost largement aussi riche que le fumier. Le mélange consoude et ortie, est un excellent engrais du jardin. Le mélange se fait avec des purins prêts, au moment de l’arrosage : il ne faut pas mélanger les plantes pour la fabrication du purin.
Il y a beaucoup d’autres plantes utilisées dans des préparations, préventives ou curatives : les jardiniers ayant testé de nombreux végétaux disponibles… dans un jardin ou à proximité.
Dame nature nous offre tous ses trésors : à nous de les utiliser, en appréciant ces préparations qui ne nous intoxiquent pas, en respectant la terre, ce qui n’est certes pas le cas de nombreux produits chimiques/toxiques, certes sans odeur !

Vidéo de Floradiane sur M6 dans 100% mag
Livre "Mes bonnes plantes et mes bonnes herbes" de Pierrette Nardo-Floradiane: recettes et conseils, naturels et bio !